La Prime de conversion en 2020, comment ça fonctionne ?

Comme annoncé le 26 mai dernier par le gouvernement la prime de conversion bénéficie depuis le 1er juin 2020 de nouvelles conditions qui rendront cette prime accessible à un plus grande nombre de foyers. Pour vous aider à comprendre son fonctionnement et également pour vous permettre de savoir si vous êtes éligible et à quelles conditions, Garage Sohm vous propose un récapitulatif de ces nouvelles conditions.

conditions prime a la conversion 2020

 

Qui peut profiter de la prime à la conversion ?

Toute personne domiciliée en France ayant un véhicule correspondant aux critères ci-dessous peut en profiter. Or les personnes ayant un revenu fiscal supérieur à 18 000 €, la condition sera d’acheter un véhicule électrique ou hybride rechargeable avec autonomie suffisante (supérieure à 50 km).Chaque personne aura la possibilité d’accéder à cette aide maximale une seule fois jusqu’au 1er janvier 2023.

 Quantité limitée : 200 000 primes à la conversion

Cette prime à la casse exceptionnelle est limitée aux 200 000 premiers clients qui en profitent. Une fois ce seuil dépassé l’état rétro-pédalera vers l’ancien barème. On peut penser que cela nous laissera du temps pour en profiter si on se base sur le nombre de primes accordées en 2019, c’est-à-dire 350 000. Attention, des véhicules plus récents peuvent être mis à la casse, cette prime est plus accessible et il est donc fort probable que la barre des 200 000 primes soit assez rapidement atteinte.

Notre conseil ? Ne tardez pas trop.

Quels sont les montants de la prime à la conversion 2020 ?

Les primes concernent des modèles neufs ou d’occasion.

Personnes physiques avec un RFR/P* jusqu’à 18 000 €

  • Véhicule électrique (0 à 20 g/km de CO2) : 5 000 €
  • Véhicule hybride rechargeable de 21 à 50 g/km de CO2 avec autonomie suffisante** : 5 000 €
  • Véhicule hybride rechargeable de 21 à 50 g/km de CO2 sans autonomie suffisante : 3 000 €
  • Véhicule thermique essence Crit’Air 1 (sans contrainte de date) ou véhicule thermique diesel Crit’Air 2 mis en service après le 1er septembre 2019, avec CO2 jusqu’à 137 g/km en WLTP corrélé : 3 000 €

Personnes physiques avec un RFR/P* au-delà de 18 000 €

  • Véhicule électrique (0 à 20 g/km de CO2) : 2 500 €
  • Véhicule hybride rechargeable de 21 à 50 g/km de CO2 avec autonomie suffisante** : 2 500 €
  • Véhicule hybride rechargeable de 21 à 50 g/km de CO2 sans autonomie suffisante : 1 500 €
  • Véhicule thermique essence Crit’Air 1 (sans contrainte de date) ou véhicule thermique diesel Crit’Air 2 mis en service après le 1er septembre 2019, avec CO2 jusqu’à 137 g/km en WLTP corrélé : 0 €

 Quels véhicules sont concerné par la prime 2020 ?

Les conditions de reprise sont plus accessibles, avec un assouplissement du critère d’éligibilité. En 2020 en plus donc des Crit’air 4, 5 et des véhicules non classés il sera aussi possible de mettre à la casse les véhicules Crit’air 3. Cela concerne les véhicules suivants :

  •  Véhicules essence immatriculés avant 2006.
  • véhicules diesel immatriculés avant 2011.

Selon une estimation gouvernementale, cela représente presque la moitié du parc automobile en 2020. Cependant certaines conditions sont à respecter concernant le véhicule mis au rebut : il doit appartenir au bénéficiaire de la prime depuis au moins 12 mois, être immatriculé en France, ne pas être gagé, ni être considéré comme véhicule endommagé.

logo prime conversion

Le véhicule repris dans le cadre de la prime doit être remis pour destruction dans les trois mois avant ou les six mois suivant la facturation du nouveau véhicule auprès des centres agrées.

 

Pour plus d’informations, nous vous donnons rendez-vous sur le site du gouvernement dédié à la prime de conversion. Notre équipe reste également à votre disposition pour toutes demandes en nous contactant ici.

 

* revenu fiscal de référence par part.

** L’autonomie en électrique en ville « déterminée en application du règlement (UE) 2017/1151 de la Commission du 1er juin 2017 » est supérieure à 50 km.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin